Politique

Sarkozy se lance dans la campagne

Benoit
Rédigé par Benoit

Nicolas Sarkozy a prononcé un discours vers Lille, en parlant de la souveraineté du peuple, décriant, le communautarisme et l’absolutisme des minorités.

Alors que la primaire à droite pointe à l’horizon, l’ancien président s’est exprimé pour la première fois en tant que candidat. Ce discours portait sur une France confrontée par le doute et qui n’a pas le droit de renoncer, a-t-il indiqué en parlant de de Gaulle à maintes reprises.

Plusieurs membres du parlement comme François Baroin à Éric Woerth et Christian Jacob s’étaient déplacés à Saint-André-Lez-Lille, dans la banlieue de Lille pour venir l’écouter.

Par contre, il a été noté l’absence de Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France, où Front national a fait effet lors des élections régionales. Plusieurs sympathisants s’étaient déplacés pour venir soutenir celui qui veut être candidat. Dans une salle archi-comble, le président du parti Les républicains a prononcé son discours sont faire état de ses concurrents tels qu’Alain Juppé, préférant se démarquer de son prochain rival en parlant d’un thème national.

Pourtant, il a présenté Alain Juppé, « comme certains à droite, attirés par la douce chanson des “arrangements sensés » avec les allégations identitaires de la communauté musulmane.

Sarkozy soutenu par François Baroin

Au cours de ce discours aux allures de discours de campagnes, Nicolas Sarkozy a emprunté le train à la gare du nord, suivi par des journalistes et des élus comme François Baroin qui a dernièrement annoncé son soutien à l’ex chef de l’État.

A propos de l'auteur

Benoit

Benoit

Passionné d'économie et de sports. Propriétaire de mon43.fr