Régions de France

Mobilisation des coiffeurs contre la loi Macron

Benoit
Rédigé par Benoit

Suite au projet de loi proposé par le ministre de l’économie Emmanuel Macron, portant sur l’ouverture d’un salon avec un CAP, les coiffeurs se sont levés et ont décidé de se mobiliser pour bouder le dit projet. Le syndicat des coiffeurs a discuté avec les deux élus pour les informer sur le problème. Ceux-ci ci considèrent que cette décision représente un danger pour leur profession et peut encore le déstabiliser.

Rien qu’à entendre parler de la loi Macron, le président de l’Union Nationale des Entreprises de Coiffure (UNEC), Laurent Bastet réagit négativement. Ce dernier déclare que le fait de supprimer le brevet professionnel obligatoire nécessaire pour présente ouvrir un salon peut provoquer la chute de la profession. Il déclare que pour ouvrir, son propre salon de coiffure, il a avant tout suivi des études de coiffeur pendant cinq ans et a ensuite travaillé comme employé dans plusieurs salons de coiffure. Il dispose donc d’assez d’expérience.

« La loi Macron 2 annule des règlements de notre profession et supprime ce brevet professionnel qui permettait à ce métier d’avoir du galon. Deux ans d’apprentissage ne serait pas nécessaires pour avoir assez d’aptitudes. C’est impossible. De plus, deux ans ce n’est pas assez suffisant pour être qualifié et ils n’ont pas assez de temps pour tout faire », regrette Laurent Bastet.

Enseignants et apprentis se lèvent contre ce projet de loi

La présentation de ce projet de loi tant décrié devait intervenir au cours de ce mois en conseil des Ministres. Au sein du centre de formation du Puy-en-Velay, des jeunes apprentis en seconde année du brevet professionnel de coiffure sont enseignés sur les bases de la gestion. Ils n’apprécient pas aussi le changement de leur futur métier. « Bien qu’après 2 ans de brevet professionnel, c’est très difficile je pense à s’installer principalement avec la situation actuelle. Gérer un salon soi-même n’est pas une chose facile, ou encore gérer les clients » avoue une apprentie…

A propos de l'auteur

Benoit

Benoit

Passionné d'économie et de sports. Propriétaire de mon43.fr